Un lieu, une histoire

Jusque dans les années 60, Boussy-Saint-Antoine n’était qu’un village rural de 200 habitants bâti en bordure d’une charmante rivière, l’Yerres, non loin de Brunoy. Le village a depuis grossi, la commune compte aujourd’hui 7000 habitants et est intégrée à la grande sphère urbaine francilienne, à seulement 35 minutes de Chatelet-Les Halles par le RER D.
Le village comprenait à l’époque quelques grandes propriétés, lieux de villégiature pour des familles parisiennes. De l’une d’elles, il reste aujourd’hui une belle maison datant du 18 ème siècle, entourée d’un parc. Cette maison est située près du vieux pont qui enjambe la rivière, à 10 minutes à pied du centre de Boussy, de la Ferme (centre culturel et associatif), des commerces, des équipements sportifs (voir le site de la mairie) et à proximité des écoles.

La maison et le parc

La maison, placée en limite de propriété, s’ouvre largement sur le parc par ses façades sud et ouest.
D’une surface de 3500m² environ, le parc est bordé et traversé par des alignements de tilleuls et de grands marronniers. Il est accessible par un portail ouvrant sur la rue du Vieux Pont et par une porte piétonnière ouvrant sur la rue Marie-Antoinette Clastres.
La maison présente une surface habitable d’environ 420m², se répartissant en trois niveaux (rez-de-chaussée et deux étages) desservis par deux escaliers. Les pièces principales sont vastes et abondamment éclairées.
Selon le PLU, la maison est classée « construction remarquable » et la majeure partie du parc « ensemble végétal remarquable ».

L’aménagement proposé

L’aménagement de la propriété permettra d’accueillir trois habitations, deux au sein de la maison, une autre à construire dans le parc.
La maison nouvelle, d’une surface de 140m² sur deux niveaux, sera implantée en limite Sud de la propriété, sur une parcelle boisée.
Le parc sera préservé dans son allure générale, notamment par la conservation des alignements d’arbres et des murs de clôture en pierre. Un nouvel accès pour les véhicules sera créé à l’extrémité de la rue de la Sablonnière, permettant de desservir directement six places de stationnement. De nombreux aménagements sont imaginables dans le parc : potager, installation sportive, cabanes, ateliers, etc.
La propriété sera transformée en copropriété, l’usage du parc étant partagé entre les occupants. Certaines parties pourront néanmoins être réservées pour un usage privatif à disposition de chaque occupant.

La subdivision de la maison

Il est proposé de subdiviser la maison en deux triplex (rez-de-jardin + deux étages), ainsi :

  • un logement de 168m² environ à l’angle de la maison (5 à 6 pièces – en jaune)
  • un logement de 238m² environ, avec le grand escalier (6 à 7 pièces – en bleu).

Des parties communes sont prévues sur une surface d’environ 17m² (chaufferie, atelier
commun).
Chaque triplex bénéficiera d’une entrée indépendante et d’un accès direct au jardin par des portes-fenêtres. Les parties du jardin situées le long de chaque triplex seront privatives.

Nous contacter

Si vous êtes intéressé par ce projet, n’hésitez pas à nous laisser un message ci-dessous, en précisant bien vos coordonnées (adresse e-mail et téléphone). Nous vous contacterons en retour.